Compostage à Cité Soleil, Haïti

Compostage a Cité SoleilC’est fin 2008 que l’aventure y a commencé, avec l’envoi de Jean-Christophe Fernandes pour accompagner la mise en place d’une plateforme de compostage de déchets. Avec dans un premier temps l’aide de l’ADEME et de la ville de Nantes via les Anneaux de la Mémoire (coopération Nantes – Cité Soleil), cette plateforme a pu commencer à se développer. Le décès de Jean-Christophe lors du séisme du 12 janvier 2010 a marqué un temps d’arrêt. Mais l’Athlétique d’Haïti, le partenaire local propriétaire des lieux, a voulu rapidement rebondir. Nous avons ainsi envoyé une deuxième VSI, Emma Bourcier, qui a accompagné le développement commercial. Après son départ en 2013, la plateforme a progressivement perdu de son activité par manque de management. Aujourd’hui, le GRET Haïti, utilisateur des services de la plateforme, est en train d’aider à remettre la plateforme en état et un stagiaire devrait contribuer à prendre un nouvel élan que le CEFREPADE essaiera de continuer à accompagner dans la mesure de ses moyens.

L’idée est de créer des emplois locaux et de permettre aux habitants du secteur, le bidonville de Bois Neuf, de venir déposer gratuitement leurs déchets sur place afin d’assainir leur quartier. Les entrées d’argent se font par la collecte de déchets auprès de structures basées dans la région et la vente (difficile) du compost et des matériaux recyclables localement.

Plusieurs documents ont été produits pour valoriser cette expérience :

A Haitian boy makes his needs in a garbage dump surrounding shacks in the slum of Cité Soleil, Port-au-Prince, Haiti, 16 July 2008. Cité Soleil is considered one of the worst slums in the Americas, most of its 300.000 residents live in extreme poverty. Children and single mothers predominate in the population. Social and living conditions in the slum are a human tragedy. There is no running water, no sewers and no electricity. Public services virtually do not exist – there are no stores, no hospitals or schools, no urban infrastructure. In spite of this fact, a rent must be payed even in all shacks made from rusty metal sheets. Infectious diseases are widely spread as garbage disposal does not exist in Cité Soleil. Violence is common, armed gangs operate throughout the slum.

 

Le livre « La vie à Cité Soleil vue par ses habitants »

 


Princes des fatras2

 

Le roman de Jean-Yves Loude « Princes des Fatras »
Commander ici

 

 


Princes des fatras film2

 

Le film d’André Zech « Les Princes des fatras »
Commander ici

 


Les fatras de l'espoir

 

Le film d’André Zech « Les fatras de l’espoir »
Visionnez ici

 


 

Partenaires

FondationAthlétiqueHaitiUnivQuisqueyaFAMV

Deep INSAGRET

Ensil-Ensci-PANTONE-179

Financeurs

AdemeNantesMinistere affaires etrangeresMinustahANRAFDFrance VolontairesLes anneaux de la memoire