Archives du mot-clé déchets

ANR flash pour une reconstruction durable d’Haïti : le projet GEDEAH retenu !

C’est une magnifique nouvelle pour ce mois de juin : le projet porté par l’INSA de Lyon et associant l’ENSIL de Limoges, le CEFREPADE, le GRET, ainsi qu’en Haïti l’Athlétique d’Haïti, le GRET Haïti, l’Université Quisqueya et la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire a été sélectionné avec seulement 5 autres projets en liste principale. L’objectif de ce projet est d’aller au bout du modèle de plateforme intégrée de gestion des déchets mis en place à Cité Soleil, d’identifier et mettre en place les conditions de sa réplicabilité et d’initier des sessions de formation pour les porteurs de projets, agents techniques et formateurs. Démarrage du projet sans doute dès le mois de septembre.

Paul Vermande et Pascale Naquin en Haïti

Paul Vermande, président du CEFREPADE et Pascale Naquin, coordinatrice scientifique, ont fait une mission en Haïti courant avril, pour aider au redémarrage de la plate-forme de valorisation des déchets de Cité Soleil. Le séisme et le décès de Jean-Christophe Fernandes ont mis à l’arrêt le projet mais celui-ci est aujourd’hui prêt à redémarrer. Les rencontres ont été nombreuses, tant avec les partenaires qu’avec les bailleurs et aujourd’hui, tous les voyants sont au vert pour repartir :

  • financement de la MINUSTAH et des Anneaux de la Mémoire pour reconstruire, lancer le maraîchage et l’élevage ;
  • financement du SCAC de l’Ambassade de France pour acheter de l’équipement de laboratoire et nouvelle convention en préparation ;
  • possibilité de remettre à disposition un volontaire français via France Volontaires pour travailler à la pérennité économique de l’ensemble,…

Le CEFREPADE est aussi partenaire de deux projets ANR, tous deux en lien avec Haïti. Réponse d’ici quelques semaines…

Nous allons donc à présent nous attacher à aider l’Athlétique d’Haïti à reconstruire ce projet, dans l’esprit qui était celui de Jean-Christophe.

Pour plus de détails, voir la rubrique Nos projets.

Ouagadougou : l’équipe du CEFREPADE se renforce !

Les deux réunions semestrielles du Pôle de Compétences et du Comité de Pilotage du projet « Stratégie de Réduction des Déchets de Ouagadougou » dans lequel le CEFREPADE est partenaire (voir rubrique « Nos projets ») le 9 et le 12 février 2010, ont été l’occasion pour Pascale Naquin de se rendre une dizaine de jours sur place pour lancer les nouvelles actions (année 2). En charge notamment du volet valorisation des plastiques souples et valorisation des papiers cartons, le CEFREPADE doit proposer pour 2010 une feuille de route et les moyens matériels et humains qui permettront, à l’issue d’une phase expérimentale ce 1er semestre, de passer très vite à la mise en place d’unités de production.

Pavé fabriqué lors d’un essai

Pavé fabriqué lors d’un essai

Des industriels intéressés pour investir dans les unités de valorisation ont été rencontrés :

  • l’un pour la mise en place d’un prototype de fabrication de matériaux de construction à partir des plastiques souples (qu’il a de sa propre initiative commencé à construire et qui a déjà réalisé des essais sur son four de fonderie – voir photo ci-contre d’un pavé obtenu),
  • l’autre pour une unité de fabrication de bûchettes à partir déchets de papier et de carton.

Mais surtout, l’équipe en charge de la mise en œuvre des actions CEFREPADE s’est fortement renforcée :

  • Ousmane Sorgho et Joseph Wéthé du 2IE (Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement), Arsène Yonli du LPCE de l’Université de Ouagadougou, encadreront des étudiants en master travaillant sur des aspects techniques (caractérisation du gisement, optimisation des procédés de valorisation) ;
  • Martin Yelkouni, membre intégré récemment à notre noyau dur et économiste, encadrera des étudiants de l’ISIG (Institut Supérieur d’Informatique et de Gestion, école dirigée par Samuel Yonkeu) sur les aspects relatifs à la viabilité économique et la pérennisation des unités ;
  • Hubert Thierry Mumbe, Master 2 sortant du 2IE, sera le représentant permanent du CEFREPADE sur place, interlocuteur de l’équipe de management du projet et chargé de s’assurer que le planning général des actions du CEFREPADE est respecté, de participer à certaines actions de terrain et de résoudre les problèmes qui surviendront.

Ils viendront épauler ainsi Chloé Lecomte (seule absente à Ouagadougou à l’occasion de ces rencontres), chargée de mission du CEFREPADE sur ce projet et dont la tâche, sous la responsabilité de Pascale Naquin, est de mettre tout cela en musique pour qu’à l’issue du projet (d’une durée de 3 ans) des unités opérationnelles pérennes (et réplicables) soient mises en place. Le CEFREPADE peut aussi compter sur les compétences de Louis-Edouard Pouget, membre de l’association, représentant dans ce projet le Grand Lyon, qui en est également partenaire.

equip_cefrepade_hotes

De G à D: Pakidame Kolani (chef de projet, mairie de Ouagadougou), Martin Yelkouni, Louis-Edouard Pouget, Sidi Mahamadou Cissé (Directeur de la Propreté de la Mairie de Ouagadougou), Hubert Thierry Mumbe, Pascale Naquin, Ousmane Sorgho.

Séisme en Haïti : le CEFREPADE et ses amis touchés en plein cœur…

C’est par Haïti que notre jeune association, créée en 2007, a démarré ses actions de terrain. Parce qu’un partenariat étroit unit l’INSA de Lyon, plaque tournante du CEFREPADE, à l’Université Quisqueya. Parce que plusieurs enseignants-chercheurs et doctorants entre ces deux établissements ont montré la voie. Parce que nous voulions améliorer les conditions de vie dans ce pays si pauvre, en proposant des solutions durables en matière de gestion de l’environnement.

Lire la suite