Archives du mot-clé Haïti

Etude sur les pratiques de gestion des déchets humanitaires en Haïti (URD & CEFREPADE)

« La question de l’impact environnemental est plus spécifiquement celle des déchets générés par les interventions humanitaires est une problématique récurrente à laquelle se confrontent les acteurs de l’aide.

Sous l’impulsion du Réseau Environnement Humanitaires, le Groupe URD et l’ONG CEFREPADE ont élaboré une proposition de projet visant à améliorer la question des déchets humanitaires, et mené une première étude de cas (phase pilote) dans ce cadre sur la prise en compte de la question des déchets en Haïti où se trouve aujourd’hui encore, un grand nombre d’acteurs de l’aide. En effet, dans le cadre des activités de recherche opérationnelle de l’Observatoire Haïti et dans le contexte actuel de transition vers le développement, la gestion des déchets solides a été identifiée comme sujet de recherche pour 2014.

Malgré une forte volonté d’améliorer la manière dont sont gérés les déchets des organisations en Haïti, cette étude a montré une faible prise en compte de la thématique dans les pratiques et politiques des acteurs de l’aide. Ces derniers ont, dans leur globalité, peu conscience des déchets qu’ils produisent et de la manière dont ils sont gérés, au-delà du contrat qu’ils ont avec le prestataire de collecte. La faible connaissance des dispositifs de recyclage, du cadre législatif, des risques environnementaux et sanitaires, et le manque de temps et de compétences sont ressortis comme des obstacles majeurs.

La proportion de déchets des acteurs de l’aide a été estimée à 5% de la quantité de déchets générés dans la Région Métropolitaine de Port-au-Prince, ce qui est assez faible. Mais les acteurs de l’aide produisent des déchets qui peuvent être extrêmement nocifs pour l’environnement s’ils ne sont pas gérés de manière adéquate, et les risques environnementaux et sanitaires associées à une mauvaise gestion sont très graves. En étant consommateur de polystyrène expansé (ex : boites à manger), ils cautionnent également à un marché illégal.

La thématique de la gestion des déchets des acteurs de l’aide soulève un questionnement sur la cohérence entre la prise en compte de la gestion de déchets au siège des organisations et celle sur les lieux d’intervention, où règne un certain « laissez faire » en évoquant un système public de gestion des déchets défaillant. Il est urgent pour les acteurs de l’aide d’avoir le même niveau d’exigence entre les pratiques exercées au siège des organisations et celles sur le terrain.

Par ailleurs, cette question soulève des contradictions entre les objectifs de certaines missions (acteurs intervenant dans le domaine de la santé, des déchets, de l’assainissement, etc.) ainsi que les valeurs portées par celles-ci, et leurs pratiques en matière de prévention et gestion des déchets. Il est important que les acteurs de l’aide se saisissent de cette question et s’interrogent sur l’étendue de leur responsabilité vis-à-vis des déchets qu’ils génèrent même si le contexte local est peu contraignant. Ceci implique une remise en question des pratiques actuelles de prévention et de gestion des déchets et la mise en place de politiques volontaristes. Les acteurs de la solidarité internationale en Haïti peuvent et doivent se servir de ce levier d’exemplarité afin d’encourager les décideurs politiques, populations bénéficiaires et la population haïtienne dans son ensemble, à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. »

Texte tiré du site internet de l’URD, où vous trouverez également l’étude au complet (publiée en février 2015) : http://www.urd.org/Etude-sur-les-pratiques-de-gestion

ANR flash pour une reconstruction durable d’Haïti : le projet GEDEAH retenu !

C’est une magnifique nouvelle pour ce mois de juin : le projet porté par l’INSA de Lyon et associant l’ENSIL de Limoges, le CEFREPADE, le GRET, ainsi qu’en Haïti l’Athlétique d’Haïti, le GRET Haïti, l’Université Quisqueya et la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire a été sélectionné avec seulement 5 autres projets en liste principale. L’objectif de ce projet est d’aller au bout du modèle de plateforme intégrée de gestion des déchets mis en place à Cité Soleil, d’identifier et mettre en place les conditions de sa réplicabilité et d’initier des sessions de formation pour les porteurs de projets, agents techniques et formateurs. Démarrage du projet sans doute dès le mois de septembre.

Hommage à Jean-Christophe en Haïti

Fresque en hommage à Jean-Christophe

Fresque en hommage à Jean-Christophe

Les amis de Jean-Christophe Fernandes, notre chargé de mission en Haïti qui a disparu brutalement dans le séisme du 12 janvier dernier, ont souhaité organiser, trois mois après le tremblement de terre, une cérémonie pour lui rendre hommage auprès du peuple haïtien qu’il aimait tant. Nombreux sont ceux qui n’ont pas pu assister aux funérailles en France, pris par l’urgence en Haïti, et il leur semblait important de permettre à son équipe de travail et à ses collaborateurs haïtiens de lui rendre un dernier hommage. Hommage à « son formidable travail, à ses rêves, à ses fous espoirs, à ses inébranlables efforts, à sa joie, et à tous les gens qui ont partagé cette formidable aventure avec lui en Haïti » comme diraient ses amis.

Lire la suite

Paul Vermande et Pascale Naquin en Haïti

Paul Vermande, président du CEFREPADE et Pascale Naquin, coordinatrice scientifique, ont fait une mission en Haïti courant avril, pour aider au redémarrage de la plate-forme de valorisation des déchets de Cité Soleil. Le séisme et le décès de Jean-Christophe Fernandes ont mis à l’arrêt le projet mais celui-ci est aujourd’hui prêt à redémarrer. Les rencontres ont été nombreuses, tant avec les partenaires qu’avec les bailleurs et aujourd’hui, tous les voyants sont au vert pour repartir :

  • financement de la MINUSTAH et des Anneaux de la Mémoire pour reconstruire, lancer le maraîchage et l’élevage ;
  • financement du SCAC de l’Ambassade de France pour acheter de l’équipement de laboratoire et nouvelle convention en préparation ;
  • possibilité de remettre à disposition un volontaire français via France Volontaires pour travailler à la pérennité économique de l’ensemble,…

Le CEFREPADE est aussi partenaire de deux projets ANR, tous deux en lien avec Haïti. Réponse d’ici quelques semaines…

Nous allons donc à présent nous attacher à aider l’Athlétique d’Haïti à reconstruire ce projet, dans l’esprit qui était celui de Jean-Christophe.

Pour plus de détails, voir la rubrique Nos projets.

Séisme en Haïti : le CEFREPADE et ses amis touchés en plein cœur…

C’est par Haïti que notre jeune association, créée en 2007, a démarré ses actions de terrain. Parce qu’un partenariat étroit unit l’INSA de Lyon, plaque tournante du CEFREPADE, à l’Université Quisqueya. Parce que plusieurs enseignants-chercheurs et doctorants entre ces deux établissements ont montré la voie. Parce que nous voulions améliorer les conditions de vie dans ce pays si pauvre, en proposant des solutions durables en matière de gestion de l’environnement.

Lire la suite

Thèses soutenues

Ruth ANGERVILLE : Evaluation des risques écotoxicologiques liés au déversement de Rejets Urbains par Temps de Pluie (RUTP) dans les cours d’eau : application à une ville française et à une ville haïtienne. Thèse de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon. Bourse de Formation à la Recherche de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Co-encadrement assuré par Evens Emmanuel (LAQUE – UNIQ – Haïti) et Yves PERRODIN (L.S.E., Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat). Soutenue le 18 mai 2009.

Ruth Angerville est la correspondante en Haïti du CEFREPADE. Elle est saine et sauve ainsi que sa famille.